Vous êtes ici : Rezonance Blog » First » 300 personnes à la FER pour comprendre le cloud computing

300 personnes à la FER pour comprendre le cloud computing

208168_145356495531726_6527673_nLe 24 mars 2011, à la FER Genève, avait lieu un First « Cloud Computing » auquel 300 personnes ont répondu présentes : cette 1ère conférence de la série sur le Nomadisme a affiché complet ! Revivez la conférence grâce au compte-rendu de notre partenaire Jobtic et aux vidéos de la conférence.

Compte-rendu proposé par Jobtic, partenaire de l’évènement :

Le Cloud Computing est un concept qui fait actuellement parler de lui dans le monde professionnel. Certains spécialistes le considèrent comme un phénomène de mode alors que d’autres, dont les intervenants conviés au First Rezonance, y voient une évolution révolutionnaire.

Pourquoi les PME et micro entreprises utilisent-elles encore trop peu ce potentiel ? Quels sont les bénéfices immédiats du cloud computing pour les organisations, publiques ou privées, grandes ou petites ? Comment tirer profit de ces solutions pour accroître la compétitivité et l’internationalisation des organisations suisses ?

Les quatre spécialistes réunis par Bruno Savoyat, directeur d’IBT Suisse et France, ont répondu à ces questions : Louis Naugès (Revevol), Ian Prince (In Extenso), Thomas Grüderich (Google) et Nicolas Willieme (Malakoff-Médéric).


Ian Prince – In Extenso
“The Cloud: Big Computing for Small Businesses”

Le « cloud », c’est quoi et où le trouve-t-on? Mandaté pour répondre, Ian Prince, d’In Extenso, a vite réglé la question de la localisation du « nuage » : sur Internet. Il a ensuite analysé sa composition à travers les prestations offertes par un certain nombre d’entreprises. Car le Cloud Computing peut se résumer à un ensemble de services proposés essentiellement par les géants du Web que sont, entre autres, IBM, Amazon ou Google, pour permettre aux sociétés clientes de stocker leurs données dans d’immenses data centers et les gérer à distance.

Thomas Grüderich – Mid-Market Sales Manager de Google Apps
« La stratégie de Google, leader des fournisseurs de solutions Cloud »

Thomas Grüderich, met en avant toute une série d’avantages du Cloud Computing par rapport à la gestion de donnés informatiques en interne. Ce concept permet d’éviter les pertes de temps et d’argent liés à la maintenance, d’accéder à ses données en tout temps depuis plusieurs types d’appareils –PC, ordinateur portable, smartphone, tablette–, il coûte moins cher et il offre plus de sécurité du fait de sa décentralisation.

Un avenir tout tracé ? Cet ultime argument n’empêchait pas la problématique qu’il sous-tend de ressurgir parmi les questions posées en fin de conférence. « Nos data centers sont situés dans des endroits conformes à la législation européenne en matière de protection des données. Personne ne peut y entrer et si c’était le cas, ça ne servirait à rien car les données sont stockées de façon anonyme », répondait Thomas Grüderich. Dans l’enchaînement, Nicolas Willeme tenait à préciser que, pour l’heure, les informations personnelles étaient toujours gérées en interne chez Malakoff-Médéric.

Autre constat dressé : certains outils bureautiques du « cloud » ne sont pas assez performants pour soutenir la comparaison avec des logiciels propriétaires. « Nous avons conservé Office car les prestations analogues de Google ont actuellement du retard », indiquait Nicolas Willieme.

Nicolas Willieme – Assurances Mutualistes Malakoff-Méderic
«  La success story Google Apps d’un grand groupe d’assurances mutualistes »

Chargé d’accompagner la transition vers Google Apps de sa société Malakoff-Médéric, Nicolas Willeme a choisi « un plan de migration par paliers » intégrant d’abord les collaborateurs en mode projet, dont le profil correspond à la vision du monde professionnelle associée aux outils Google. La deuxième vague était constituée des membres de la direction et de leurs assistantes avant que ne s’opère la « migration de masse. »

Pour créer le buzz, des événements tels que la création de vidéos, de newsletters, d’affiches ou l’organisation d’ateliers, de séminaires ou de formations sont constamment programmés. Le nom de la plateforme –bee comm- a d’ailleurs été trouvé par le biais d’un concours adressé aux collaborateurs de Malakoff-Médéric. « Il ne s’agit pas simplement de remplacer Outlook par Gmail mais d’une nouvelle manière de travailler stimulant les échanges autour de mêmes documents, le partage de l’information », précise Nicolas Willeme.

Louis Naugès – Revevol
«La Révolution Industrielle Informatique : les ruptures induites par le Cloud Computing. Potentiels, challenges pour les organisations suisses

Louis Naugès, président et co-fondateur de Revevol, une entreprise accompagnant ses clients dans la mise en place et la gestion des outils Google Apps, en est convaincu : le Cloud Computing va être à la base d’une véritable révolution industrielle. Un changement qui va remplacer la bureautique par la « participatique.»

En conclusion, selon Louis Naugès, l’essor des appareils mobiles permettant l’accès à Internet va bouleverser les mœurs et favoriser le développement du Cloud Computing. « La rencontre du Web et du téléphone : c’est ça l’info maintenant. » Pour illustrer l’évolution en marche dans la téléphonie mobile, il citait le nouveau Motorola Atrix 4G, un smartphone qu’on peut fixer sur un autre support numérique, tel un écran d’ordinateur, pour accéder à Internet.

Autres ressources sur cet événement / thématique :

3 commentaires

1 ping

  1. Olivier Peissard

    Merci pour le compte rendu. Mais les videos ne sont pas accessible pour l’instant – encore en cours d’encodage par vimeo ?

    1. Quentin Turf

      Les vidéos ont été encodé dans la nuit et devraient être accessibles logiquement. Essayez de rafraîchir la page (CTRL+ F5 sur Windows ou shift + CMD + r sur Mac). Si le problème persiste, vous pouvez allez voir les vidéos directement sur le channel vimeo http://www.vimeo.com/rezonance

      1. Olivier Peissard

        Merci Quentin, en fait c’est mon Safari qui déconne. Ca fonctionne très bien avec Firefox 🙂

  1. Rezonance : le blog» Blog Archive » Jolibook : le netbook dans les nuages

    […] dans les bénéfices du Cloud Computing au sens large (déjà évoqués sur ce blog ici et là), l’avantage principal de Jolicloud est de pouvoir retrouver votre vie personnelle et […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *